Anciens résistants

Au programme: la Seconde Guerre Mondiale.

Que penser en voyant en face de nous des personnes qui ont vécu et agi durant cette guerre ?

Eh bien...tout d'abord on a énormément de respect ! Des personnes qui ont combattu pour leur liberté et pour que les générations futures ne subissent pas la même chose qu'eux...

Dans notre salle de permanence, ils étaient trois:

- un qui avait résisté à Antibes, ou il vivait depuis sa naissance;

- un autre avait un rôle important dans la résistance française dans le Nord;

- le dernier commandait cinq départements dans le Nord-Est. Il a été déporté au camp de Buchenwald en Allemagne.

La chose la plus importante pour moi qu'ils aient dite: s'ils étaient de nouveau confrontés à cette situation, ils referaient exactement la même chose, au risque de se faire déporter ou tuer.

Les pires choses qu'ils aient vu:

- un père et un fils pendus à la même corde de chaque côté d'une branche, sur la pointe des pieds. De fatigue, l'un retombait et tuait l'autre.

- un homme crucifié depuis quelques jours sur une falaise

- des gens mourir tous les jours, des amis, de la famille, personne n'était épargné

- des conditions de vie inhumaines...

Avaient-ils déjà tué quelqu'un ? Dans une guerre, la nécessité porte à tuer ou à être tué.

Retour à l'accueil